Quel poêle a granule choisir pour 100m2 ?

Un poêle à granulés constitue une excellente idée, permettant de réaliser des économies d’énergie. Afin d’opter pour un bon appareil, il est essentiel de tenir compte de la dimension de vos besoins en chauffage. Avant votre décision sur l’installation d’un poêle à granulés sur une surface de 100 m², vous devez considérer les critères suivants.

La puissance idéale pour une surface donnée

Souvent, un poêle à granulés constitue un chauffage d’appoint. Il s’agit d’un système supplémentaire pour un système central ou électrique. Il s’installe à l’intérieur d’une pièce à vivre, notamment une cuisine ou un salon. Parmi tous les combustibles disponibles, les granulés sont les plus faciles à utiliser et à conserver. Son usage permet au chauffage d’une pièce sans avoir à utiliser une chaudière ou des radiateurs électriques.

En utilisant un poêle à granulés pour un logement classique, chaque 10 m² de surface nécessite une puissance de 1 kW. Par contre, pour un logement à basse consommation, 1 kW de puissance permet de chauffer une surface de 20 m².

La détermination de la puissance maximale

Lorsqu’on évalue la puissance nécessaire, la détermination de la puissance maximale est une étape incontournable. Des gens pensent à tort que le choix d’un poêle beaucoup plus puissant que l’optimal leur permet de faire des économies. Pourtant, il s’agit d’une fausse idée, car l’appareil ne peut pas fonctionner à plein régime. Vous pouvez voir cette page pour trouver l’appareil idéal.

Par contre, le ralentissement d’un poêle à granulés :

       Provoque l’encrassement

       Augmente la consommation

       Requiert plus d’entretien

En outre, le fait de surdimensionner la puissance nécessaire entraîne également l’augmentation du coût d’investissement initial. Afin d’éviter cela, il est essentiel de procéder au bilan thermique de la pièce.

La détermination de la puissance minimale

Il est tout aussi indispensable de prendre en considération la puissance minimale, nécessaire pour une pièce de 100 m². En effet, lorsque la température souhaitée est atteinte, l’appareil fonctionne avec une puissance minimale. Plus précisément, il ne se contente que de conserver la température souhaitée. Lorsque la puissance minimale s’élève excessivement, l’appareil est contraint de marcher en sous-régime.

En moyenne, à ce stade, la puissance minimale pour une pièce de 100 m² est de 2,5 kW. Elle est encore inférieure pour les logements à basse consommation. Pour les maisons plus anciennes, la détermination de la puissance maximale nécessite un bilan énergétique. Dans ce cas, il est incontournable de consulter un professionnel.

Choisir un appareil silencieux

Outre les poêles à granulés à convention naturelle, ces appareils sont souvent bruyants, en raison de l’existence d’un ventilateur. Désormais, grâce à l’amélioration de certains modèles, ce ne sont que les appareils de grande puissance qui génèrent une nuisance. Dans ce cas, les risques de ce problème sont plus ou moins limités. Toutefois, le mode de fonctionnement constant n’est opérationnel que pendant les saisons très froides.

Comme l’espace de 100 m² est assez grand, il est essentiel de bien écouter l’appareil lorsqu’il fonctionne, avant de procéder à l’achat. De plus, vous devez également vérifier si l’appareil dispose d’un mode silencieux ou d’un mode de débrayage.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux !