Comment fonctionne la motorisation de portails ?

Admettons, devoir ouvrir et fermer manuellement un portail est fatigant. Surtout, en saison de pluie et lors du grand froid, cela reste un véritable calvaire. C’est pourquoi une motorisation de portail intéresse de nombreux particuliers. Non seulement elle permet de faciliter le quotidien de ses utilisateurs, mais aussi elle optimise leur sécurité ainsi que leur demeure. Découvrez ci-dessous le mode de fonctionnement de ce système.

Principe de fonctionnement d’une motorisation de portail

Si motoriser un portail intéresse de nombreux usagers, c’est grâce au confort qu’il puisse offrir. En effet, un automatisme de portail est en mesure de révolutionner le quotidien de ses utilisateurs. Son principe de fonctionnement est simple ! L’ouverture et la fermeture se font automatiquement suite à une commande faite sur un émetteur. Une motorisation de portail est dotée d’un moteur qui est lui-même équipé d’un récepteur. Ce dernier, comme son nom le laisse clairement entendre permet de recevoir les signaux provenant de l’émetteur. C’est lui qui va envoyer les signaux à la centrale de commande pour que celle-ci puisse ouvrir ou fermer de manière automatique le portail. Quant à l’émetteur, c’est lui qui va envoyer les signaux au récepteur. Bien évidemment, le contrôle se fait à distance. L’émetteur peut s’agir d’une télécommande, un digicode ou encore un interphone.

Les différents types de motorisation pour portail

L’automatisme se diffère d’un type de portail à un autre. Sur ce site spécialisé, https://cloturedeco.fr/, vous pouvez trouver de nombreux modèles de portails. Comme vous le savez sans doute déjà, ceci existe en 2 types : portails battants et portail coulissants.

Pour motoriser un portail battant, vous avez plusieurs choix :

  • La motorisation à bras articulés
  • La motorisation à vérins
  • La motorisation à roues
  • La motorisation enterrée
  • La motorisation intégrée

Quant au portail coulissant, le choix n’est limité qu’à 2 types : la motorisation à rail au sol et celle qui est autoportante.

Le choix entre ces types de motorisation dépend entièrement de vos besoins. Pour ce faire, il est important de prendre en compte certains paramètres. Si vous ne sentez pas de taille pour choisir, le mieux est l’intervention d’un spécialiste en la matière.

Les éléments supplémentaires qui complètent l’action d’une motorisation de portail

Si certains accessoires doivent être mis en place pour assurer le bon fonctionnement d’une motorisation portail, d’autres ne s’utilisent pas forcément. Parmi ceux-là, vous avez le feu orange qui a pour mission d’éviter les incidents lors de la fermeture du portail. En s’implantant à une certaine hauteur, cet accessoire se met en marche quand le portail automatisé est en cours de mouvement. Cela permet au passant et au voisin de rester vigilants lors du passage près de l’installation.

Vous avez également les photocellules qui permettent de stopper le mouvement du portail en cas de passage d’une personne ou d’un animal quand celui-ci se ferme. Cela permet d’éviter les accidents. Aussi, cet accessoire a été conçu pour allonger la durée de vie de l’installation étant donné que les chocs sont évités. Pour maximiser la sécurité de votre demeure, la mise en place d’un digicode est également d’une grande importance. Il permet de verrouiller le portail.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux !